Les outils et le matériel pour l’encaustique

Posté dans : Equipement 0
Une petite piqûre de rappel avant la rentrée…
Si vous envisagez de vous lancer ou de vous perfectionner dans cette technique, voici la liste des fournitures:

Le médium à l’encaustique: il est composé de cire d’abeille blanchie et de résine dammar en poudre. Le ratio peut varier, entre 1 part de résine pour 8 parts de cire, jusqu’à 1 part de résine pour 6 parts de cire. Plus on met de résine, plus le médium est dur et brillant.

On le trouve difficilement « tout prêt » dans nos régions, c’est pourquoi nous en donnons la recette.
Il suffit d’ajouter des pigments au médium pour obtenir les couleurs.
On peut également le teinter avec de la peinture à l’huile sans dépasser 25% de peinture pour 75% de médium sous peine d’obtenir une encaustique qui ne durci pas.

De la paraffine ordinaire: celle pour couvrir les confitures ou pour fabriquer des bougies: elle sert une fois fondue à nettoyer les pinceaux.

De l’huile en bâton: elle sert surtout à travailler avec des glacis sur vos couches d’encaustique, et vous pouvez les utiliser en petite quantité pour teinter le médium.

Des brosses et des pinceaux: vous pouvez utiliser toutes sortes de brosses en soies naturelles. Les poils synthétiques fondent sur la palette! Je conseille les brosses « hake » pour la calligraphie, elles sont en poil de chèvre, souples et avec une bonne réserve.
Une palette chauffante: plancha, chauffe-plat, ou palette à encaustique munis d’un thermostat électrique. Pour plus de précision quant à la température je me suis procurée un simple thermomètre pour four, et depuis, mes encaustiques ne surchauffent plus!
Des récipients en métal: les ramequins en aluminium font l’affaire, à trouver au rayon ménage des grandes surfaces. Je prend aussi des barquettes de congélation pour les plus grandes quantités de couleur ou médium ainsi que pour la paraffine qui sert à nettoyer les pinceaux. Sinon, nettoyez et recyclez les boîtes de thon!
Outils pour fondre la cire: dans la technique de l’encaustique, l’artiste doit fusionner les couches de cire avec un pistolet à air chaud (décapeur thermique), ou un petit chalumeau à gaz, ou un fer à encaustique. Les textures varient en fonction de l’outil que vous utilisez.
Ceci fera l’objet d’un autre article.
Support à travailler: Les supports idéaux pour l’encaustique sont absorbants, rigides et résistants à la chaleur. Cela inclus le bois, l’isorel, le carton entoilé de lin ou de coton, le contreplaqué, la terre cuite, le métal, le papier aquarelle épais, le carton….
Il ne faut pas utiliser un gesso acrylique qui n’est pas assez absorbant. Faites des essais, et trouvez celui qui vous convient le mieux.

Des gouges et outils pour gratter: toutes sortes d’outils peuvent être utilisés pour graver, gratter et inciser l’encaustique. Les outils de modelage sont idéaux, mirettes, ébauchoirs…. regardez dans votre cuisine ou dans votre atelier, vous en trouverez certainement d’excellents !
Des éléments à coller: l’encaustique est un excellent adhésif: vous pouvez y intégrer toutes sortes de petits objets (boutons, perles, morceaux de bois ou de métal…) Elle se prête merveilleusement bien au collage et aux techniques mixtes. Vous aurez vite besoin de matériaux de collage dans votre atelier, les rayons de scrapbooking n’en manquent pas!

Précautions de sécurité: avant de commencer à peindre à l’encaustique, vérifiez la ventilation de votre espace de travail: il n’y a aucun solvant dans ce médium, mais certaines émanations (pigments) doivent s’évacuer. Ayez un extincteur à portée de main (surtout si vous travaillez au chalumeau), et un petit kit pour les brûlures.

0 Responses

  1. Avatar
    Ray-de-RIEZ
    | Répondre

    Explications très utiles-Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *