Vidéo: la suite de « Joyeux comme un pinson »

Posté dans : Tutoriels 0

Pour terminer le travail de transfert d’image, je vous propose d’embellir votre tableau avec de l’estampage et une patine.
J’utilise ici de l’huile en bâton (ou huile solide) qui ne contient pas de solvants. Il est possible de poser des glacis ou des patines avec de l’huile en tube, mais c’est plus délicat: la térébenthine contenue dans la peinture risque de ramollir la surface de l’encaustique, et donc de la fragiliser.

 
 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *