Contenu des formations

Pas d’eau, pas de solvant, pas d’huile, pas de siccatif…. Pas de gels de structure à ajouter pour créer de la texture, la cire d’abeille étant elle-même une matière.

Peindre à l’encaustique est très simple lorsque l’on sait comment s’y prendre… Cette technique diffère de toute autre technique de peinture par le fait de la chaleur qu’il faut apporter pour utiliser ses couleurs.

La première notion à découvrir est le contrôle de la chaleur : rien de possible si la cire se fige sur le pinceau, ou au contraire si un excès de chaleur ruine le travail en quelques secondes.

Lors d’une séance d’initiation (ouh, ça fait très mystérieux ça 😉 ) , après vous avoir présenté le matériel,  je vous montre comment préparer et chauffer le support, poser les premières couches d’encaustique, comprendre comment elle réagit en fonction de la température (de la cire, du support, de l’air….).

Une fois que cela est maîtrisé, nous abordons le potentiel créatif de l’encaustique, on apprend comment diluer sa couleur, peindre une ligne droite, superposer les teintes et donner des effets à la matière...

 

                                                       

Pour qui ?

Les stagiaires que nous avons le plaisir de former ont généralement une pratique artistique habituelle, et cherchent dans l'encaustique un procédé qui enrichira leurs moyens d'expressions. La peinture à l'encaustique n'est pas vraiment la bonne technique pour faire ses débuts ou apprendre à peindre, mais sa richesse permet d’obtenir très vite des résultats inattendus.

Pour s’inscrire à une de nos formations, il suffit donc d’avoir un petit peu d’expérience avec des pinceaux !

Plusieurs formules d’apprentissage sont proposées :

Ø  Journée découverte : 7 H matériel compris

Ø  Stage d’initiation : 14 H matériel compris

Ø  Stage perfectionnement : Réalisation sur base d’un projet défini par le participant.

Ø  Formation professionnelle : Convention de formation AFDAS pour les artistes dépendant de la MDA

Pourquoi s'inscrire à un stage ?

J'ai toujours été passionnée par la couleur, peindre m 'a toujours semblé être quelque chose de naturel... un langage parmi d'autres, une façon de créer du beau, de s'exprimer, de donner à montrer ce qui ne peut se dire. 

Depuis mon enfance, je baigne dans la couleur : enfant je m'incrustais dans l'atelier de ma mère qui peignait méticuleusement des scènes naïves, et j'adorais l'odeur de la térébenthine... Ma grand-mère paternelle était droguiste, et tenait un magasin à l'ancienne, où les peintres-décorateurs venaient s’approvisionner en pigments, liants, colle, brosses à peindre... Je passais des heures à explorer les tiroirs aux noms mystérieux comme "carnauba", gomme laque", "outremer", "vermillon"...

 

Pour faire court, je n'ai pas pu faire l'école des Beaux-Arts, et je me suis donc formée seule, en suivant quelques ateliers, et en essayant toutes les techniques possibles : la gouache, l'aquarelle, l'huile, l'acrylique, la gravure, la terre et le modelage... et l'encaustique.

 

Lorsque je l'ai découverte, un nouveau monde est apparu, avec tellement de possibilités que s'en était enivrant : j'ai donc TOUT essayé, enfin presque... les couleurs qui fondent entre elles, la gomme laque qui permet d'obtenir des effets émaillés, le grattage, la gravure, l'huile  par dessus, le dessin par dessous, les assemblages et les collages... ces expériences n'ont pas produit de chef d'oeuvre, je  le reconnais ! Ce fut bien sûr intéressant, passionnant, décourageant, surprenant, et j'ai gaspillé pas mal de cire (oups !) et du temps, du temps, du temps...

Exemple probant de "trop de tout" 🙂 Grattage, collage de boulettes de cire colorée, gomme laque et j'en passe !

 

Le  plus ardu a sans doute été de me restreindre, et de garder uniquement les techniques qui servent mon propos. Dans l'expression "peindre à l'encaustique", le mot le plus important reste "peindre".

 

Les stagiaires que j'ai le plaisir de former ont généralement une pratique artistique déjà éprouvée, et cherchent dans l'encaustique un procédé qui enrichira leurs moyens d'expressions habituels. C'est le bon deal... La peinture à l'encaustique n'est pas vraiment la bonne technique pour faire ses débuts ou apprendre à peindre. Il y a trop de paramètres à maîtriser, principalement la chaleur, la matière qui se fige, et pour couronner le tout, les peintures qu'il faut fabriquer soi-même ( sauf si vous allez voir notre boutique ^^)

Un stage chez Couleurs & C° est un investissement... rentable. Le stage de 2 jours permet de vous lancer dès votre retour à l'atelier, de pratiquer, et au final de prendre plaisir à peindre avec ce merveilleux médium. 

 
 

Où trouver un stage ?

 

La plupart de nos formations et stages ont lieu à Romans sur Isère dans la Drôme. Même si nous sommes au cœur d’une région touristique aux attraits variés, vous pouvez avoir envie d’apprendre l’encaustique plus près de chez vous ! Dans ce cas, nous nous déplaçons avec le matériel nécessaire à votre apprentissage. Les conditions financières font l’objet d’un devis. Adressez votre demande à couleursco26@gmail.com

Romans sur Isère